Iori, T. (2015). Connaître et restaurer le ferrociment de Pier Luigi Nervi. Deux opportunités récentes. In F. Graf, & Y. Delemontey (a cura di), La sauvegarde des grandes œuvres de l'ingénierie de XXe siècle, Cahier du TSAM, n°1 (pp. 140-157). Lausanne : Presses Polytechniques et universitaires romandes (PPUR).

Connaître et restaurer le ferrociment de Pier Luigi Nervi. Deux opportunités récentes

IORI, TULLIA
2015

Settore ICAR/10 - Architettura Tecnica
fre
Rilevanza internazionale
Capitolo o saggio
Les récentes restaurations menées sur le bateau à moteur « La Giuseppa » (1972) et sur l'entrepôt du quartier Magliana (1944) ont permis de révéler quelques-uns des secrets du ferrociment, matériau mis au point par Pier Luigi Nervi entre les années 1930 et la fin des années 1950. Au cours de sa « deuxième vie », l’ingénieur italien invente ce que l’on a appelé le « Système Nervi » : une toute nouvelle façon d’édifier de grandes structures qu’il développe au cours de sa longue expérience dans les domaines de la statique et de la construction. Minimisant les coûts et les temps d’exécution, ce système est basé sur des inventions comme le ferrociment et la préfabrication, ainsi que sur une série de solutions techniques originales. Le ferrociment est un matériau composite constitué de différentes couches de grillage noyées dans un béton incorporant des granulats fins. Il s'agit en fait d'une variante « génétique » du béton armé, protégée par deux brevets entre 1943 et 1944. Le nouveau procédé, mis au point lors de la construction de bateaux de pêche, a montré des propriétés homogènes et a permis la construction de surfaces minces complexes sans recourir à des coffrages en bois. Sa première application dans le bâtiment fût la réalisation d’un entrepôt à Rome. De seulement trois centimètres d'épaisseur, ses parois étaient constituées de plis assurant sa stabilité. Utilisé aujourd’hui comme garage, le bâtiment a connu d’importants travaux de restauration en 2013, suite au succès remporté par les méthodes de restauration inédites utilisées pour « La Giuseppa ». La présente contribution s'inscrit dans le cadre de la recherche européenne SIXXI (20th Century Structural Engineering: the Italian Contribution – ERC Advanced Grant 2011) placée sous la direction du Professeur Sergio Poretti
construction history; history of engineering, SIXXI
Iori, T. (2015). Connaître et restaurer le ferrociment de Pier Luigi Nervi. Deux opportunités récentes. In F. Graf, & Y. Delemontey (a cura di), La sauvegarde des grandes œuvres de l'ingénierie de XXe siècle, Cahier du TSAM, n°1 (pp. 140-157). Lausanne : Presses Polytechniques et universitaires romandes (PPUR).
Iori, T
Contributo in libro
File in questo prodotto:
Non ci sono file associati a questo prodotto.

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: http://hdl.handle.net/2108/154887
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact