Quelles perspectives psychomécaniques pour une systémique comparée des langues romanes?